POCHOIRS D’OBJETS CRITIQUES & TRANCHANTS !

L’Oeuvre, l’Objet et son Fantôme..

Un geste critique sur le tranchant dans la peinture ou une autre façon de peindre..

Dans un premier temps, je collectionne des objets que je choisis pour leurs formes et leurs sens , comme des objets dit tranchant tel, couteaux, scies, ciseaux..ou des objets de visions tel, loupes et lunettes.. ou encore en utilisant le matériel brut du peintre; rouleaux, pinceaux, grilles et égouttoirs, .. Je dessine avec ces derniers des oeuvres qui se déclinent en trois façons : L’Oeuvre, l’Outil et son Fantôme..

L’Oeuvre :

Ici il y a deux formes d’oeuvres réalisées ; les pochoirs sur papier et les gifs animés conçût à partir de ces derniers.

Les pochoirs sur papier sont traités en une ou plusieurs couches superposées. Certains format fonctionnent de manière autonome, d’autres se présentent en séquence de 6, 9, 12 ou plus. De la même manière les gifs annimés peuvent être conçus d’une seule fenêtre ou de plusieurs en mouvements dans différentes circulations.

Le résultat obtenu par ce procédé, n’est pas sans rappeler les photogrammes de Man Ray ..

L’Objet 

Installation d’objets critiques & tranchant : Ici, pour parler de peinture, on réalise un plantage de couteaux dans le mur !!!!                     A prendre au sens large..

Après avoir servis de formes pour les pochoirs, les objets se retrouvent patinées de plusieurs couches de couleurs leurs confèrant un aspect d’oeuvres d’art.. Mon intention est de les utiliser pour créer de nouvelles compositions, critique et tranchante avec l’objet lui-même..

La/les compositions à cet effet son en cours d’étude.

& son Fantôme :

Pour protéger l’environnement autour de mes pochoirs lorsque je les réalises, je dispose du papier vierge sur le plan de travail.

C’est ainsi, qu’au fil de mes réalisations se crée une double emprunte..Sur les papiers vierges, on retrouve le rebord des dessins, les couvercles des canettes de bombe-aérosoles, parfois des objets laissés sur les côtés..

De ces formes naissent une deuxième oeuvre..C’est le négatif, l’emprunte sur l’emprunte.. Du coup la réflexion sur la composition est double et permanente.. J’interviens en permanence sur les deux niveaux, l’oeuvre et son emprunte, en tournant et retournant les support jusqu’à ce qu’il naisse un fantôme intéressant, allant du simple au complexe.

 

L’OEUVRE :

 

Séquence extraite d’une série sur carton de couleur 24 x 33 cm :

 

Séquence n/b format raisin :

 

 

L’Objet :

 

& son Fantôme :

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s